Eviter les blessures du rachis

spine

Les blessures du rachis en musculation

Cet article va vous permettre de mieux comprendre les mécanismes de la blessure et vous permettre d’en diminuer les effets .Un pratiquant de musculation, n’est jamais à l’abri d’une blessure, celle-ci peut prendre une forme plus ou moins grave et nécessite un minimum de connaissance pour pouvoir juger en premier lieu de la gravité de la situation.
 
Si vous pratiquez la musculation en charge évidemment le risque pour celui-ci est beaucoup plus important, plusieurs mouvement peuvent être à l’origine de douleurs lombaire, dorsales ou cervicales.Petit rappel anatomique :Rachis, nom scientifique de la colonne vertébrale ou axe osseux souple du corps, formé de l’articulation des vertèbres ;Schéma :nous possédons tous 7 vertèbres cervicales, 12 dorsales , 5 lombaires et enfin le sacrum qui est la partie basse.Vous remarquerez que le rachis présente plusieurs courbures, ce qui donne vu de profil cet aspect caractéristique du dos rond et de la courbure lombaire.Quand une force est exercé par l’intermédiaire d’une charge, ces courbures vont évoluer en arrondissant le dos d’une part et en augmentant la courbure lombaire d’autre part.
De plus la pression exercé va comprimé les différends disques intervertébraux .

Schéma:

La musculature à pour but d’éviter ce raccourcissement s’il est exagérer, en augmentant le tonus musculaire, ce qui est le rôle des muscles profond du dos et du buste + abdominaux.

C’est ici qu’il faut prendre conscience du rôle essentiel de ces muscles profond et du fait qu’il faille d’une part les tonifier et également les assouplir.

La tonification du tronc se fait tout simplement par des exercices de gainage.

Par des exercices de travail abdominale et notamment le travail du transverse et du diaphragme.

Les assouplissement également participent à l’intégrité de l’ensemble par leur action de décompression.

Je citerai quelques exercices ou il faut être particulièrement vigilant dans l’exécution et qui sont :
Pour les cervicales :

les tractions à la barre
les tirages poulie
les soulevé de terre
le shrug
le crunch

 

Pour les dorsales :

les tractions
les pompes et notamment à une main
les soulevé de terre
les développé couché, incliné…
les tirages poulie
le travail des obliques

Pour les lombaires

le squat
le soulevé de terre
le travail des ischio-jambier
les développé couché, incliné…
les dips
les pompes
les crunch et notamment les complets

Tout ces exercices doivent être tout d’abord maîtriser avant de pouvoir soit monter en répétition, soit charger !

 

Venons en à la blessure proprement dites :

Au niveau musculaire et dans un ordre de gravité :
 
La simple contractures musculaire : Que l’on nomme lombalgie (lumbago), dorsalgie ou cervicalgie simple (torticolis).
Vous faites un effort et vous ressentez une pointe au niveau d’un muscle assez violent :
le 1° réflexe doit être d’arrêter immédiatement l’effort.
Vous patientez 5′ et vous voyez si cette douleur à complètement disparue ou bien persiste encore.Si elle a disparue complètement, pas de soucis vous pouvez reprendre modérément pour juger si vous pouvez continuer ou pas.
Mais s’il reste le moindre doute arrêtez complètement et allez vous reposer.
Le traitement consistera à se reposer, dans cet option la contracture dure entre 48 et 72h. Pour faciliter la récupération, au bout de 12h vous pouvez faire quelques étirements très léger, je parlerai plutôt de mouvement de type échauffement pour permettre une bonne vascularisation et permettre au muscle de récupérer plus vite.
Ne pas masser, les crèmes sont d’une efficacité peu probante, par contre les douches ou bains chaud peuvent apporter un bien être incontestable en permettant une relaxation musculaire.
 
L’élongation musculaire :
Là les symptômes quasi identique au début, mais dans un laps de temps de 12h vont aller crescendo, (c’est là que ce laps des 12h est très important car il va vous permettre de juger de la gravité de la situation !!!), et vont perdurer plus de 72h et se prolonger plus d’une semaine.
Dans ce cas là le repos complet est de rigueur, il peut être intéressant à ce stade de consulter si au bout d’une semaine les choses semble ne pas s’arranger.
 
La déchirure musculaire :
Ici la douleur va s’accompagner dans un délai de 12h par l’apparition d’un hématome, (bleu), qui va signer le fait que le muscle est déchiré et que donc une quantité de sang (qui forme le bleu), c’est collecté souvent dans la partie basse du muscle.
Là, la consultation est obligatoire !
Il ne faut surtout rien faire ni massage, ni bain, ni pommade, ni rien… consultez ! Ces 3 états de gravité sont les même que se soit pour les muscles du dos ou bien pour tout autre muscle du corps et les précaution à prendre seront les même. 

Au niveau articulaire, ligamentaire et osseux :

La pathologie la plus courante est le pincement discale : Ici le symptôme est le même que dans la contracture musculaire, car le pincement de disque entraîne la contracture musculaire qui est un signal d’alarme du corps !

Ce pincement discale va engendrer plusieurs signes selon sa situation et son degré de gravité : Le pincement sans compression radiculaire (pincement de la racine nerveuse)

Ici la douleur est localisé au niveau du dos.Le pincement avec compression radiculaire
La douleur va irradier du dos vers les membres:Soit pour les cervicales vers le bras ce que l’on nomme une névralgie cervico-brachiale
Soit pour les lombaire vers les jambes ce que l’on nomme une sciatique
Soit cas plus rare pour les dorsales avec irradiation au niveau des côtes.Dans la cas de compression avec irradiation la consultation est bien sûr obligatoire, la douleur peut se prolonger plusieurs mois et quelque fois une opération est envisagée.
 
Pierre
Katie Cowden via Compfight

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous ! Merci d’avance pour votre soutien ! :-)

 

Laissez-nous vos impressions et questions en commentaires ! :-)

   

* Retrouvez-nous sur FacebookYouTube, Instagram et Twitter,

pour rester au courant de toute l'actu d'UCPmuscu ! *

DISPO SUR VOTRE STORE UCP :

Coaching Diététique Perso #UCPdiet

Les Ebooks UCPmuscu

Merci à nos partenaires pour leur soutien :

Bénéficiez de nos avantages partenaires avec SuperPhysique

Code UCPMUSCUSP pour obtenir 5% de réductions sur vos achats sur la boutique SuperPhysique.

Code UCPM15 OU UCPM10 pour obtenir 15% ou 10% réductions sur vos achats sur la boutique Fruit4Fit (variable par périodes).

Inscris toi a la Newsletter et reçois gratuitement notre Ebook "5 Trainings pour tester ton fitness !

* indicates required

Alex Reither

- Rédacteur en chef et co-fondateur d'UCPmuscu (depuis 2012) - Formé à la Diététique du Sportif par l'école du Cercle des Etudes Sportives Appliquées - Coach en Nutrition, membre de l'équipe de la Box CF Grillen - CF Level 1 Trainer - Ayant suivi plus d'une centaine d'athlètes au travers de la Programmation #BuiltByUCP - Membre de la rédac' de WorkOut Mag'.
×
×

Panier

Fermer le panneau

Contact Us:

Street Name, FL 54785

Visit our Location

(01) 54 214 951 47

Call us Anytime

Mon - Fri 08:00-19:00

Sat and Sun - CLOSED

Follow Us:

Stay in Touch: