Comment le Sport améliore votre vie sexuelle
27 mai 2013
10 Exercices que vous devriez utiliser !
18 juin 2013

La motivation, levier de la progression !

   

En Sport, et à plus forte raison en Musculation et en functional training,  la motivation est souvent source d’interrogations, de progrès miraculeux ou d’échecs cuisants. Dans cet article, je vais essayer de vous aider à définir clairement vos objectifs, pour optimiser vos résultats. Partant de là, nous verrons comment atteindre ses objectifs, mais aussi nous verrons comment entretenir la motivation.

Objectifs, planification, motivation, état d’esprit. La recette de résultats? nous allons le voir !

– Vous avez un plan, Sergent ? Le meilleur moyen d’atteindre un objectif quel qu’il soit, est d’avoir un plan pour l’atteindre. En Muscu comme en functional training, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, d’interrompre sa session de Squat pour aller faire des développés parce que les haltères nous font les yeux doux. Dans un premier temps, définissez clairement vos objectifs à moyen terme!

Perdre un peu de gras, prendre de la masse, gagner de la force, optimiser vos performances, améliorer votre condition physique… Mais aussi, parfois, comme en functional training, ce sera un mélange de tout ça : Conserver sa forme physique actuelle, en développant sa force et en améliorant sa condition physique. Ce qui nous mène ou ?

A une bataille sur plusieurs fronts. Plus vous vous éparpillerez, plus vous aurez du mal à progresser, plus vous devrez investir d’énergie dans votre entrainement et votre hygiène de vie. C’est en pensant comme ça que les Préparateurs Physiques ont créé la planification linéaire, ou on alterne, par exemple, un cycle d’Hypertrophie, un cycle de Force, puis un cycle de transfert des performances acquises vers la discipline sportive visée. L’idée parait bonne, mais ce n’est pas si simple. Si une telle formule fonctionne bien pour de nombreux sportifs, il faut garder à l’esprit que la force qu’on aura développé durant les 4 premiers mois va s’émousser durant le reste de l’année, puisqu’elle ne sera plus sollicitée pleinement (et je ne parle pas des problèmes de récupération)… En gros, on en revient au functional training: plus vous aurez d’objectifs qui se croisent, plus vous allez devoir vous éparpiller, et alterner durant la semaine, voire durant la séance, du travail technique, de force, d’explosivité/puissance, de conditionnement physique, de souplesse, voire d’hypertrophie, ou de capacité plus spécifiques, comme la vitesse ou la détente. Ça se complique, n’est-ce pas?

Motivation et planification pour optimiser vos résultats et votre programme de functional training ou de MuscuVidez vous la tête. Penser à vos objectifs principaux. Vous êtes un combattant qui prépare un combat dans 3 mois. Vos envies de réussir un Soulevé de Terre à 200kg ou de réussir à tenir le Drapeau humain sont totalement secondaires, le but est clair: être un meilleur combattant. Tout le reste, c’est des outils. C’est un exemple, un Haltérophile pourra faire joujou avec des Kettlebells, à faire du Sprint ou autre pendant l’hors-saison si ça lui chante, mais à l’approche des compétitions, on filtre tout, et le but est simple : Épaulé-jeté et Arraché, point. Tout ce qui ne sers pas cet objectif passe à la trappe. Vous n’êtes pas invincibles, les capacités de récupération et de surcompensation sont limités, tôt ou tard, le choix s’imposera. Le functional training est un bon exemple : Certains pratiquants espèrent prendre un peu de poids et de muscle, pour des raison esthétiques, ou simplement pour être plus à l’aise avec les charges lourdes, ils vont donc devoir se concentrer sur la Force/Puissance et l’hypertrophie, au détriment du conditionnement, trop de Metcons et de cardio empêchera tout progrès sur la balance, sinon. Les exemples sont nombreux…

Soyez clairs et honnêtes avec vous-mêmes, et épurez votre programme.

– « J’adore quand un plan se déroule sans accroc. » Une phrase célèbre, pour un problème répandu : Vous vous êtes cassé la tête (ou avez choisis de faire confiance à un coach pour ça) pour concevoir le programme qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Alors suivez-le ! Si votre programme impose du Squat, des sauts, des fentes, c’est ce que vous ferez. Vous éparpiller pour faire quelques Pompes, une petite dizaine d’Arrachés ou quoi que ce soit d’autre à de forte chance de nuire plus à vos progrès que de vous faire progresser.

Bien sur, vous pouvez avoir une base qui s’adaptera à votre forme du jour. Par exemple, je sais que mon deuxième entrainement de la semaine comprend des Clean & Jerks et des Front Squat. Si je pète la forme, je m’acharne sur les maxis pendant 1h30, je m’achève à coup de Sprints ou d’exercices à la Kettlebell, et je rampe jusqu’à la douche. Si je suis pas au top de ma forme, je vais plutôt travailler ma mobilité, ma posture, travailler avec des charges submaximales, affuter ma technique, travailler un peu mes exercices d’assistance, la séance sera bouclée en 1h et restera productive… Rester bloqué sous une barre de Squat qu’on à surestimé va littéralement boycotter votre progression, alors travaillez intelligemment !

Motivation et planification pour optimiser vos résultats et votre programme de functional training ou de MuscuEn résumé, plus vos objectifs sont exigeants (comme dans le sport de haut niveau) plus votre planification sera stricte. Si, tout comme moi, vous recherchez la performance mais vous entrainez avant tout par plaisir, il va s’en dire que vous n’allez pas vous brider à des séances qui ne vous font pas envie. A vous de trouver ce qui convient le mieux, le bon degré d’exigence, selon vos objectifs !

– Ne vous comparez pas aux autres. « Pourquoi il progresse plus vite que moi? » est une question sans queue ni tête. Vouloir les bras de Dwayne Johnson, les pecs d’Arnold ou le physique de 50 Cent, c’est tout simplement impossible. Chaque individu est différent. Génétique, métabolisme, morphologie… tant de facteurs qui font que chaque individu est différent. Gardez cette énergie pour VOUS améliorer ! Filmez et décortiquez vos séances, vos mouvements. Analysez vos faiblesses, soignez votre posture et ignorez le type qui se pavane en débardeur trop petit pour lui devant les miroirs de votre salle de muscu.

– Mais restez ouvert d’esprit. Si un quintuple champion d’Haltérophilie vous dit que votre Épaulé-jeté ne vaut pas un clou, il ne dit pas ça pour rien. Si un type qui est capable de Squatter 300kg vous dit « Pousses les hanches! » « Pousses les genoux! » « Lève la tête! » ou « rentres tes coudes! » écoutez-le, il sait de quoi il parle. Cependant, le cas de l’esthétique n’est pas toujours vrai… Ne vous mettez pas à faire tout ce que vous dit le type au débardeur trop petit sous prétexte qu’il est plus musclé que vous. Encore une fois, chacun est différent, et ce qui marche pour lui peux ne pas marcher pour vous. Faites la part des choses, un bon conseil sur votre technique lors d’un mouvement complexe de gymnastique, de force athlétique ou d’haltérophilie peut vous faire progresser au delà de ce que vous ne pensiez, mais un type qui vous dit que vous devez faire plus de Développé Couché à pleine amplitude alors que, de par votre morphologie, vous vous détruisez les épaules, est une bonne idée, ignorez le ! Exposez vous, échangez et restez ouverts à la critique (constructive !), ça vous aidera à progresser.

– Visez les étoiles. En cas d’échec, vous atterrirez toujours dans les nuages. Il y à deux types d’objectifs, les utiles, et les ambitieux. Les utiles, ce sont ceux à court terme, que vous vous fixerez et atteindrez progressivement tout au long de votre pratique sportive, ils vous garderont motivés.

Les ambitieux, c’est quand vous vous dites que vous souhaitez être le prochain Muhammad Ali ou le prochain Usain Bolt. Vous n’y arriverez peut-être pas, mais ne serais-ce qu’essayer vous emmènera déjà bien plus loin que ce dont vous ne vous pensiez capable. Mettez-y du cœur et de la volonté, et vous ne l’aurez pas fait pour rien.

Motivation et planification pour optimiser vos résultats et votre programme de functional training ou de Muscu

Pour résumer, fixez vous des objectifs à courts et long terme, planifiez vos entrainements en fonction, tenez vous-en à votre programme et adaptez-y votre mode de vie si nécessaire. Restez à l’écoute pour parfaire vos connaissances, gardez l’esprit sportif, mais ne vous laissez pas démonter par le premier commentaire négatif (surtout si il vient de quelqu’un qui, contrairement à vous, n’ose pas s’exposer à la critique). Mettez-y du cœur et… Réussissez!

Personne ne peux vous empêcher de réussir ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=8mLNKojMXtw

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous ! Merci d’avance pour votre soutien ! :-)

 

Laissez-nous vos impressions et questions en commentaires ! :-)

   

* Retrouvez-nous sur FacebookYouTube, Instagram et Twitter,

pour rester au courant de toute l'actu d'UCPmuscu ! *

DISPO SUR VOTRE STORE UCP :

Coaching Diététique Perso #UCPdiet

Les Ebooks UCPmuscu

Vêtements et Accessoires d'entraînement

Merci à nos partenaires pour leur soutien :

Bénéficiez de nos avantages partenaires avec SuperPhysique

Code UCPMUSCUSP pour obtenir 5% de réductions sur vos achats sur la boutique SuperPhysique.

Code UCPM15 OU UCPM10 pour obtenir 15% ou 10% réductions sur vos achats sur la boutique Fruit4Fit (variable par périodes).

Inscris toi a la Newsletter et reçois gratuitement notre Ebook "5 Trainings pour tester ton fitness !

* indicates required
Alex Reither
Alex Reither
- Rédacteur en chef et co-fondateur d'UCPmuscu (depuis 2012) - Formé à la Diététique du Sportif par l'école du Cercle des Etudes Sportives Appliquées - Coach en Nutrition, membre de l'équipe de la Box CF Grillen - CF Level 1 Trainer - Ayant suivi plus d'une centaine d'athlètes au travers de la Programmation #BuiltByUCP - Membre de la rédac' de WorkOut Mag'.

Comments are closed.