Training Of Ze Day 15/04
15 avril 2013
Training Of Ze Day 16/04
16 avril 2013

Interview d’un passionné : Vincent « Poozat »

   

Aujourd’hui est un grand jour ! Car voici une première pour UCPMuscu, une interview ! Poozat, alias Vincent, qui tiens et animes le site Girevoy.fr répond à nos questions. Au menu : Présentation du Girevoy Sport (dont on à déjà un peu parlé ici), du site Girevoy.fr, de Vincent et de sa manière de s’entraîner, de s’alimenter, ainsi qu’une belle leçon d’esprit sportif.

Bonne lecture à tous !

 

Salut Vincent, et merci d’avoir accepté cette entrevue.

 

 

– Peux tu te présenter à nos lecteurs ?

Vincent, 29ans, de région parisienne, dessinateur industriel. Certains me connaissent donc sur certains forums ou site sous le pseudo de Poozat.

1987b1– Tu pratiques donc le Girevoy, peux-tu nous présenter ce sport ?

Le girevoy est le sport des kettlebells. Le girevoy est jugé sur des mouvements majeurs, à savoir le jerk (jeté), le snatch (arraché) et le long cycle (Clean+Jerk/épaulé+jeté). Il existe différents formats en compétitions, les principaux étant sur 10 minutes. On retrouve aussi le sprint (3′), le semi-marathon (30′), le marathon (60′) et les extrêmes marathon. De nouvelles épreuves apparaissent comme le pentathlon et en compétition on retrouve fréquemment des démonstrations de jonglage ou des épreuves comme les press ou les relais.

Le but principal du girevoy sport est de réaliser le plus grand nombre possible de répétitions en un temps donné sur un mouvement à un poids de kettlebell fixe.

Généralement on retrouve des kettlebells de 24Kg et 32Kg pour les hommes, 16Kg et 24Kg pour les femmes. Pour les marathons cela varie et pour les épreuves de strongman cela peut aller beaucoup plus haut.

Ce sport est principalement développé en Russie, Ukraine et Biélorussie. On le retrouve dans la plupart des pays de l’Est et il se développe petit à petit dans plusieurs pays dans le monde, dont la France.

– Comment as-tu découvert ce sport ?

J’en avais entendu parler depuis très longtemps, c’est ensuite pendant ma période crossfit en allant à une rencontre de membres du forum play-musculation que Biloun (rédactrice sur play-fitness) m’a fais essayer ma première kettlebell lors d’un WOD « Helen » amical. Comme cela m’a tout de suite paru très bien, j’ai acheté deux kettlebells mais en voyant la difficulté technique je me suis rapproché de Stéphane Dauvergne et de L’association Française de Girevoy Sport (AFGS) qui organisait une formation avec Oleh Ilika, un grand champion. Cette journée a été le déclencheur d’une nouvelle passion, Stéphane, Oleh et les autres participants qui étaient de l’AFGS aussi ont vraiment partagé leur attachement à ce sport et j’ai particulièrement aimé l’enseignement d’Oleh, çà correspond vraiment à ma façon de voir le sport.

– Peux-tu nous donner un exemple d’entraînement typique en Girevoy ?

Par soucis d’honnêteté je n’ai pas encore assez de recul dans cette pratique pour cerner l’ensemble des particularités des programmes. Je suis focalisé depuis 1 an sur le marathon et suit un programme fait par Stéphane donc pour l’instant j’ai une vision limitée à ma pratique.

– Pratiques-tu d’autres sports ?

 Oui, le vélo de route, le yoga et la marche depuis tout gamin, le VTT depuis 15ans mais de manière plus limitée maintenant, La course à pied depuis 4ans. Pour tout ces sports d’endurance je fais surtout dans l’ultrafond.

– Comment organises-tu tes entraînements, sur une semaine, par exemple ?

C’est très variable en fait. J’ai une programmation girevoy que je suis comme je peux et je brode autour de cela mes séances d’autres sport. Ma vision du sport c’est qu’après avoir essayé plein de choses dans plusieurs sports sur plusieurs années je ne ressens plus le besoin de planifier, je fais en fonction de la fatigue, du stress, du climat et de l’envie. L’envie est un paramètre très important car pour moi les meilleurs entraînements sont ceux que l’on a envie de faire, que l’on ne s’impose pas. Bien sûr pour de la compétition à haut niveau c’est différent mais pour la plupart des sportifs je pense qu’il faut passer par l’essai de ce qui existe, adapter, prendre ce qui marche sur soi et des fois réessayer autrement. Il n’y a pas besoin de suivre des choses complexes, de s’encombrer de trois tonnes de matos. Il faut découvrir son corps, ausculter ses points forts et faibles, accompagner les forts et combler les faibles. Pour revenir à la question j’essaye en ce moment de me tenir à deux-trois séances de girevoy par semaine, le reste c’est de l’improvisation.

 

– Comment gères-tu ton alimentation ?
Paleo-

J’ai essayé plein de choses depuis des années pour au final arriver à des lignes de conduites plutôt simple:

 – légumes à volonté

– beaucoup de fruits oléagineux (noix, noisettes, etc…)

– fruits tout les jours mais de manière plus pondérée que les légumes

– viandes en favorisant les viandes blanches, viande rouge une ou deux fois par semaines mais pas plus, poissons gras ou pas, d’eau douce ou salée

– beaucoup d’épices

– varier au maximum les aliments

– diminution énorme des sources de glucides, je reste uniquement sur du riz et des lentilles une fois par semaine

– très peu d’alcool, généralement une bonne bière en fin de semaine parce que çà fais plaisir

– qualité au lieu de quantité

– cuisson douces type vapeur au maximum

– arrêt des produits transformés, que du frais et cuisinés maison autant que possible

– produits locaux et de saisons autant que possible

– pas de gestion de repas joker, c’est bien au début quand on veut changer son alimentation et mincir mais après dans le cadre d’une alimentation saine et stable je pense qu’on ne dois plus trop en avoir besoin. Quand cela m’arrive c’est souvent à cause du stress, du climat ou d’occasion très particulière.

Grosso-modo je suis plutôt dans la logique de ce que l’on retrouve dans CTS Nutrition De C. Carrio, dans le travail du Dr Seignalet ou dans la Paléo Diet. Après c’est adapté, de toute façon une alimentation n’est saine que si on arrive à la suivre. Comme pour s’entraîner je pense que l’alimentation ne doit pas s’encombrer de trop de choses, il faut rester simple et rester sur des lignes de conduites simples.

As-tu des objectifs particuliers pour cette année ? Une compétition, une performance ?

Première compétition en girevoy à la fin du mois, le trophée de Paris, ensuite les championnats de Biélorussie en mai, l’open de France AFGS en juin. Pour le reste j’ai surtout un triathlon ironman de prévu cette été, le reste çà sera des grosses randos, des petits défis persos. En somme que des trucs sympas à partager avec des amis dans tout les cas, c’est le plus important.

Qu'est ce que la musculation ?

– Que penses-tu que puisse apporte le Girevoy à un pratiquant de Crossfit, ou de Musculation classique ?

Développement de la condition physique, renforcement général et profond. Grosse aide niveau mental car en girevoy c’est souvent copieux de ce coté là. Cela doit pouvoir aider à gérer de grosses séances, des wods bien costauds. Après, ce sont des détails qui dépendront de chacun, pour ceux qui manquent de souffle et de cardio, ça aidera beaucoup, moi cela m’aide énormément au niveau postural et pour le renforcement utile pour les sports d’endurance. Honnêtement, on pourrait tenir une grosse liste qui sera très discutable, à mes yeux c’est bénéfique pour tout le monde sans exception car le girevoy peut s’adapter à toutes personnes, même sur une séance ou un exo de temps à autre. Bien exécuté, cela apportera quelque chose.

– Pour conclure, peux-tu nous parler un peu de ton site, Girevoy.fr ? Quels sont tes buts au travers de ce site ?

Mon but, avec la création du site est de partager ma passion pour le girevoy, de le faire découvrir aux personnes qui chercheraient des informations dessus. C’est entièrement bénévole, donc il évoluera petit à petit en fonction du temps disponible. Il va s’étoffer surtout avec des fiches d’athlètes de partout à travers le monde, des interviews et les actualités sportives. Je ne compte pas fournir d’explications techniques détaillées sur les mouvements car pour moi, le girevoy doit, comme pour l’Haltérophilie par exemple, s’apprendre au contact de gens formés, c’est un sport technique qui demande un encadrement sérieux pour avoir des bases saines, internet n’est pas à mes yeux un outil d’apprentissage suffisant. Mais un maximum d’infos seront disponibles et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter par le site, je me ferais un plaisir de vous assister dans votre découverte et votre recherche d’informations.

– As-tu autre chose dont tu voudrais nous parler ?

Je voudrai inviter les gens à faire du sport et soigner leur alimentation non seulement pour le bien-être et la santé, mais aussi pour partager. D’abord, partager avec autrui, ne pas faire du sport pour soi mais pour les autres et avec eux. Ce sont des moments parfaits qui nous rendent plus ouverts, plus à l’écoute. Le sport partage avec les arts la capacité de lier les gens et de nous faire découvrir de nouvelles facettes de la vie. Pour aller un pas plus loin, il existe partout des associations d’aide aux personnes qui organisent des événements pour récolter des fonds servant à aider d’autres personnes n’ayant pas forcément la possibilité de jouir de leur santé. Alors, participez-y, rejoignez et aidez, si ces événements n’ont pas lieu, organisez-les. Vous donnerez et récolterez bien plus qu’une coupe ou un T-shirt mal taillé.

 

– Merci Vincent d’avoir participé à cette entrevue !

Merci à toi, pour cette interview, ton travail et ta curiosité d’esprit, c’est toujours un plaisir de partager !

 

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous ! Merci d’avance pour votre soutien ! :-)

 

Laissez-nous vos impressions et questions en commentaires ! :-)

   

* Retrouvez-nous sur FacebookYouTube, Instagram et Twitter,

pour rester au courant de toute l'actu d'UCPmuscu ! *

DISPO SUR VOTRE STORE UCP :

Coaching Diététique Perso #UCPdiet

Les Ebooks UCPmuscu

Vêtements et Accessoires d'entraînement

Merci à nos partenaires pour leur soutien :

Bénéficiez de nos avantages partenaires avec SuperPhysique

Code UCPMUSCUSP pour obtenir 5% de réductions sur vos achats sur la boutique SuperPhysique.

Code UCPM15 OU UCPM10 pour obtenir 15% ou 10% réductions sur vos achats sur la boutique Fruit4Fit (variable par périodes).

Alex Reither
Alex Reither
- Rédacteur en chef et co-fondateur d'UCPmuscu (depuis 2012) - Formé à la Diététique du Sportif par l'école du Cercle des Etudes Sportives Appliquées - Coach en Nutrition, membre de l'équipe de la Box CF Grillen - CF Level 1 Trainer - Ayant suivi plus d'une centaine d'athlètes au travers de la Programmation #BuiltByUCP - Membre de la rédac' de WorkOut Mag'.

Comments are closed.